http://www.librairiedutemple.fr/1539-thickbox_default/judeophobie-attitudes-a-l-egard-des-juifs-dans-le-monde-antique.jpg Agrandir

JUDEOPHOBIE ATTITUDES A L'EGARD DES JUIFS DANS LE MONDE ANTIQUE

Expédition sous 2 à 3j sous réserve de disponibilité

"L'"antisémitisme" a une longue et interminable histoire." Dans Judéophobie, Peter Schäfer nous livre ses réflexions sur l'"antisémitisme" et les form...

Plus de détails

Référence :

220406923

Auteur

Schafer Peter 

Editeur

Cerf 

Pages

368 p. 

Format

24 x 15 cm 

Reliure

Broché 

Date de parution

30/1/2003 

Disponibilité :

Disponible

47,22 €

Quantité :

"L'"antisémitisme" a une longue et interminable histoire." Dans Judéophobie, Peter Schäfer nous livre ses réflexions sur l'"antisémitisme" et les formes différentes qu'il prit, dans le monde antique, selon les lieux et les périodes. En effet, la haine ou la crainte du monde juif évolua et se déclina diversement en Égypte, en Grèce et à Rome.L'Égypte préhellénistique développa une haine des Juifs, fondée sur des allégations d'impiété, de xénophobie et de misanthropie. Les textes classiques grecs et romains font montre, quand on les examine attentivement, d'une hostilité invétérée, déjà sensiblement différente, envers les traditions juives. Peter Schäfer passe en revue ces commentaires sur les Juifs et leur religion, mettant en lumière les thèmes récurrents retenus par le monde païen: l'exode ou, telle qu'elle fut radicalement interprétée, l'expulsion des Juifs d'Égypte; la nature de leur Dieu; leurs règles alimentaires, en particulier l'abstinence de porc; leurs lois relatives au sabbat; leur pratique de la circoncision; enfin, leur prosélytisme.Il insiste également sur le caractère capital de deux incidents historiques majeurs révélateurs de l'hostilité antique envers les Juifs: la destruction d'un temple à Éléphantine, en 410 av. J.-C., et les émeutes d'Alexandrie en 38 apr. J.-C.Enfin, il met en lumière la spécificité romaine. À Rome en effet, la haine des Juifs prit un nouveau visage: les textes des auteurs latins révèlent une ambivalence extraordinaire, faite d'aversion et de fascination, de critique et de respect, d'attraction et de répulsion, pour ce monde juif si différent du leur. La "judéophobie" romaine est très particulière, bâtie sur la haine et la crainte. "Comme le montre le cours de l'histoire, cette crainte était bien fondée. Les vaincus réussirent à donner des lois à leurs vainqueurs: en premier lieu, en tant que Juifs et, plus tard, et très effectivement, sous l'apparence du christianisme."

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Donner votre avis