http://www.librairiedutemple.fr/1149-thickbox_default/la-nouvelle-histoire-d-israel.jpg Agrandir

LA NOUVELLE HISTOIRE D'ISRAEL

Expédition sous 2 à 3j sous réserve de disponibilité

Le temps est venu d'écrire la nouvelle histoire d'Israël.Une histoire nouvelle, car, depuis que les archives couvrant les années de fondation de l'E...

Plus de détails

Référence :

207074734

Auteur

Greilsammer Ilan 

Editeur

Gallimard 

Pages

584 p. 

Format

23 x 14 cm 

Reliure

Broché 

Date de parution

15/5/1998 

Disponibilité :

Disponible

29,14 €

Quantité :

Le temps est venu d'écrire la nouvelle histoire d'Israël.Une histoire nouvelle, car, depuis que les archives couvrant les années de fondation de l'Etat ont été ouvertes, le débat historiographique fait rage, avec une violence inégalée en tout autre pays. Des cénacles universitaires aux grands quotidiens, historiens et témoins disputent de questions essentielles pour l'identité nationale et l'avenir du pays : dans quelles conditions le foyer national juif - le Yichouv - s'établit-il en Palestine au XIXe et an XXe siècle dans une terre déjà habitée ? Quelle fut l'attitude des dirigeants du Yichouv face au génocide des Juifs d'Europe, puis à l'égard des survivants ? Quelle fut la nature exacte de la proclamation de l'Indépendance le 15 mai 1948 : visait-elle la création d'un Etat spécifiquement juif, ou les Arabes de Palestine y avaient-ils une place ? Israël pouvait-il être juif et démocratique, laïque et moderne tout en refusant la séparation de la religion et de l'Etat ?Ce débat historiographique marque le délitement du récit national sioniste qui tenait lieu jusqu'à hier d'identité consensuelle. Ilan Greilsammer en restitue l'ampleur, les origines comme la portée (Première Partie : <>).Mais la querelle des historiens ne s'explique pas seulement par l'ouverture des archives ; celle-ci n'a fait qu'activer celle-là. Bien que les archives pour les périodes suivantes demeurent inaccessibles, les chercheurs remettent également en cause le récit des événements, de 1948 à l'assassinat de Rabin. Car ils ont tous, comme citoyens, participé à des conflits - glorieux et unanimistes comme la guerre des Six-Jours, contestés et traumatisants telles la guerre au Liban ou la répression de l'Intifada. Témoins, ils posent, à partir des événements dont ils sont les contemporains et les acteurs, des questions qui reflètent les affrontements à propos de la reconnaissance de l'Autre palestinien et de l'avenir du pays. Des questions et des débats qu'Ilan Greilsammer noue dans une histoire nouvelle (Seconde Partie : <>). En sorte que le lecteur découvre le fil qui court entre colloques d'historiens et réactions du grand public : Israël, une fois tournée la page de l'époque héroïque, est-il entré dans l'ère postsioniste ? Israël, au regard de son histoire, doit-il, peut-il être un Etat sans identité juive, un Etat comme les autres ?On l'aura compris : cet ouvrage pionnier, sans équivalent dans aucune autre langue, reconduit la crise d'identité nationale à la spécificité d'Israël : comment écrire l'histoire d'un Etat où histoire et mémoire collective se confondent, où les témoins se font historiens, où les historiens sont à la fois des chercheurs soucieux de rigueur scientifique et des citoyens en quête de la paix ?

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Donner votre avis