http://www.librairiedutemple.fr/806-thickbox_default/savants-sous-l-occupation.jpg Agrandir

SAVANTS SOUS L'OCCUPATION

Expédition sous 2 à 3j sous réserve de disponibilité

Savants sous l'OccupationLes scientifiques ne sont pas restés à l'écart de la quasi-guerre civile qui a déchiré la France entre 1940 et 1944. La Fra...

Plus de détails

Référence :

202061333

Auteur

Chevassus-au-louis Nicolas 

Editeur

Seuil 

Pages

251 p.- pl. 

Format

21 x 14 cm 

Reliure

Broché 

Illustration

illustrations en noir et blanc 

Date de parution

2/5/2004 

Disponibilité :

Disponible

21,10 €

Quantité :

Savants sous l'OccupationLes scientifiques ne sont pas restés à l'écart de la quasi-guerre civile qui a déchiré la France entre 1940 et 1944. La France libre voulait leur prestige, Vichy leur savoir, les nazis leur soutien. Comment les chercheurs français ont-ils répondu à ces sollicitations multiples ?Articulé autour de 12 récits, ce livre entraîne le lecteur dans l'univers de la recherche française entre 1940 et 1944. Douze récits centrés chacun sur un chercheur, du prix Nobel au thésard aujourd'hui oublié, qui abordent de façon vivante les traits saillants de la vie scientifique sous l'Occupation : la restructuration du système de recherche par Vichy ; la mobilisation des laboratoires pour répondre aux difficultés de ravitaillement et aux pénuries ; l'incontournable antisémitisme d'Etat, qui ne parvient cependant pas à éliminer les Juifs de la vie scientifique ; les engagements dans le camp de la Résistance comme de la Collaboration ; et enfin la très superficielle épuration, qui voit la communauté scientifique passer l'éponge sur les errements de ses membres les plus compromis.Nourri d'archives souvent inédites, ce livre met en lumière des aspects méconnus et refoulés de l'histoire de la science française. Qui ne s'étonnera d'apprendre que le physicien Frédéric Joliot-Curie, figure emblématique de la Résistance, a travaillé durant toute la guerre avec des chercheurs allemands ; que l'INSERM, comme bien d'autres institutions scientifiques actuelles, a été fondé par Vichy ; ou encore que le mathématicien Gaston Julia, élu président de l'Académie des sciences en 1950, avait été suspendu cinq ans auparavant en raison de ses sympathies nazies ! Un tableau contrasté de la vie scientifique sous l'Occupation en émerge, avec du noir, du blanc, et toute une gamme de gris. Avec ses moments de doute, de bravoure et de lâcheté. Sans manichéisme, quitte à écorner certains mythes.Les chercheurs étaient jusqu'à présent restés à l'écart du mouvement de retour critique sur les années noires de Vichy. Il était temps de combler cette lacune.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Donner votre avis