http://www.librairiedutemple.fr/2289-thickbox_default/la-persecution-des-tsiganes-par-les-nazis.jpg Agrandir

LA PERSECUTION DES TSIGANES PAR LES NAZIS

Expédition sous 2 à 3j sous réserve de disponibilité

Parcourant les campagnes en caravanes, gagnant leur vie en jouant de la musique, en faisant du colportage et en disant la bonne aventure, les Tsiganes...

Plus de détails

Référence :

225138064

Auteur

Lewy Guenter 

Editeur

Belles lettres 

Pages

474 p. 

Format

22 x 16 cm 

Reliure

Broché sous jaquette 

Date de parution

14/10/2003 

Disponibilité :

Disponible

35,17 €

Quantité :

Parcourant les campagnes en caravanes, gagnant leur vie en jouant de la musique, en faisant du colportage et en disant la bonne aventure, les Tsiganes et leur mode de vie insaisissable constituaient un affront aux idées et à l'ordre social nazis qui vantaient le dur labeur et la pureté raciale. Ils furent catégorisés comme «asociaux», persécutés et, finalement, envoyés dans des camps de concentration où des milliers d'entre eux furent assassinés. Mais, jusqu'à présent, l'histoire de leur persécution par les nazis a été soit déformée, soit négligée.Guenter Lewy se réfère à des milliers de documents dont beaucoup sont de première main, provenant des archives allemandes et autrichiennes, pour décrire de manière détaillée et précise le sort des Tsiganes sous le régime nazi. Lewy évoque la dégradation croissante de leur condition à la suite des mesures répressives prises par les nazis contre les «fainéants» et les «itinérants». Mais il montre que cette politique nazie était confuse et indécise. Dans un premier temps, des responsables locaux persécutèrent les Tsiganes et ceux qui se comportaient comme eux, en raison de leurs tendances «asociales». Plus tard, avec le développement de l'obsession raciale, les Tsiganes furent perçus comme une menace pour la pureté raciale allemande bien que Himmler essayât de séparer et de sauver ceux qui étaient considérés comme des «Tsiganes purs» ayant des racines aryennes en Inde. En attirant l'attention sur cette ambiguïté, Lewy remet en question une partie importante de la recherche effectuée sur ce sujet. En effet, il soutient que même si beaucoup de Tsiganes furent persécutés, il n'y eut pas de programme général d'extermination analogue à la «solution finale» pour les Juifs.Traduit de l'américain par Bernard Frumer.

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donner votre avis

Donner votre avis