REVUE GERMANIQUE INTERNATIONALE N 17
  • REVUE GERMANIQUE INTERNATIONALE N 17

REVUE GERMANIQUE INTERNATIONALE N 17

Si l'on peut dire que la France a vu naître avec l'Affaire Dreyfus, dans un contexte directement lié à la question de l'antisémitisme, la figure moder
En savoir plus
28,57 €
  • Expédition sous 2 à 3 jours sous réserve de disponibilité
  • Paiement 100% sécurisé
Si l'on peut dire que la France a vu naître avec l'Affaire Dreyfus, dans un contexte directement lié à la question de l'antisémitisme, la figure moderne de l'intellectuel, l'Allemagne semble hantée dès la deuxième moitié du XIXe siècle par l'idée d'une «science juive». Loin de redonner vie à ce fantôme, les études ici réunies analysent un discours sur la science qui, tout en fondant une certaine modernité, mêle inextricablement discrimination, stigmatisation des juifs et auto-affirmation juive. S'intéresser aux liens entre références juives et identité scientifiques en Allemagne ne signifie donc pas faire le bilan de toutes les habilitations refusées et de toutes les carrières ruinées, ni établir une liste de noms prouvant la contribution juive à telle ou telle discipline, par philosémitisme ou à titre de «réparation» (Wiedergutmachung), mais chercher à définir la dynamique complexe qui, sur fond d'antisémitisme, a soutenu l'enthousiasme scientifique de nombreux juifs allemands. Loin de prolonger les classifications raciales du nazisme allemand, l'étude de ce que l'on pourrait presque appeler un «moment juif» dans l'histoire des sciences humaines en Allemagne à la fin du XIXe et au début du XXe siècle met ainsi en valeur les identifications multiples par lesquelles se fondent des histoires personnelles et des projets intellectuels originaux et complexes.
Référence
213052480
Auteur
Xxx
Editeur
Puf
Pages
236 p.
Format
24 x 16 cm
Reliure
Broché
Date de parution
1/11/2002
ISBN
213052480X

Nous vous suggérons aussi

Déjà vus