TERRES PROMISES
  • TERRES PROMISES

TERRES PROMISES

«New York, 22 novembre 1909 : une assemblée de travailleurs du textile à Cooper Hall. Soudain Clara Lemlich, une frêle adolescente tabassée au cours d
En savoir plus
19,05 €
Quantité

  • Expédition sous 2 à 3 jours sous réserve de disponibilité
  • Paiement 100% sécurisé
«New York, 22 novembre 1909 : une assemblée de travailleurs du textile à Cooper Hall. Soudain Clara Lemlich, une frêle adolescente tabassée au cours de la grève, demande la parole. S'avançant vers l'estrade, elle prononce une philippique improvisée en yiddish : "Assez de discours, il faut proclamer la grève générale, immédiatement." Explosion d'enthousiasme dans la salle. Parvenant enfin à dominer le tumulte, le président de la séance, Benjamin Feigenbaum, interpelle l'assemblée : - Etes-vous sincères ? Voulez-vous prêter l'antique serment du peuple juif ? Et les deux mille personnes lèvent la main en prenant l'engagement suivant : - Que ma main se dessèche et se détache de mon bras si je trahis la cause.» Fuyant la misère et l'oppression, c'est par centaines de milliers que les Juifs ont émigré d'Europe de l'Est à partir du dernier quart du XIXe siècle. Nourris de l'utopie messianique, leur combat opiniâtre pour la reconnaissance de leur dignité les entraîne au-delà des mers où ils espèrent trouver la Terre Promise. Pour la majorité d'entre eux, cet Eldorado (la goldenè medinè) se situe aux Etats-Unis. D'autres rêvent d'un foyer juif en Palestine ou en Argentine. On les retrouvera aux avant-postes de tous les combats pour la fraternité humaine, imbus de leurs idéaux égalitaires, anarchistes et socialistes, qu'ils s'emploient à décliner en yiddish. Que ce soit à New York ou à Buenos Aires, à Toronto ou à Jérusalem, ces hommes et ces femmes se sont lancés à l'assaut du monde, parce qu'ils espéraient atteindre «la lumière». Avec Terres Promises, Nathan Weinstock sort de l'oubli une épopée méconnue inspirée par les rêves et les espoirs de toute une population et de toute une époque, parachevant la fresque qu'il avait entamée avec l'étude du mouvement ouvrier juif en Europe (Le Pain de Misère, Ed. La Découverte, Paris, 3 vol., 1984-1986), suivie de la présentation d'une anthologie traduite et commentée des mémorialistes yiddish du monde du travail (Couleur Espérance, Ed. Metropolis, 2000).
Référence
288340117
Auteur
Weinstock Nathan
Editeur
Metropolis
Pages
212 p.
Format
24 x 16 cm
Reliure
Broché
Date de parution
14/11/2001
ISBN
2883401179

Nous vous suggérons aussi

Déjà vus