LAISSEES-POUR-COMPTE
  • LAISSEES-POUR-COMPTE

LAISSEES-POUR-COMPTE

«Y'a pas d'printemps», «Un monsieur attendait» et «Sans vous» sont trois titres de chansons. Mais ce sont aussi les noms donnés à trois vestes fabriqu
En savoir plus
16,19 €
Quantité

  • Expédition sous 2 à 3 jours sous réserve de disponibilité
  • Paiement 100% sécurisé
«Y'a pas d'printemps», «Un monsieur attendait» et «Sans vous» sont trois titres de chansons. Mais ce sont aussi les noms donnés à trois vestes fabriquées au début de l'année 1949 dans un atelier de prêt-à-porter de la rue de Turenne, à Paris. Comme tout vêtement, les vestes, on le sait, sont faites pour être portées. Si leur histoire est ici racontée, c'est parce qu'il semble que ces trois vestes-là n'étaient pas faites pour ça. Laissées-pour-compte, mais vivantes, serrées l'une contre l'autre, comme si elles avaient été désignées, laissées là, accrochées, à seule fin d'apprendre et transmettre l'histoire de ceux qui leur avaient donné le jour. Veillant à n'être pas séparées, elles apprirent à écouter le moindre bruit que faisait la vie: les murmures et les éclats de voix, les histoires de guerre et les recettes de cuisine, les histoires de bal du dimanche et les histoires de ciel bleu. Elles furent témoins de passion et de haines, d'illusions, de déceptions. Elles connurent la tristesse, l'anxiété, les désespoirs. Elles apprirent encore la clairvoyance, l'ironie, la patience, la tranquillité et la joie. Et le chagrin. Et l'indignation... Alors, fallait-il qu'un corps les habite pour exister?
Référence
284682088
Auteur
Bober Robert
Editeur
Pol
Pages
235 p.
Format
21 x 14 cm
Reliure
Broché
Date de parution
22/8/2005
ISBN
2846820880

Nous vous suggérons aussi

Déjà vus