AUX SOURCES DU HASSIDISME
  • AUX SOURCES DU HASSIDISME

AUX SOURCES DU HASSIDISME

LE MAGGID DE MEZERITCH. Ces pittoresques Rebbe de village qu’on nous dépeint, qui pourrait penser qu’ils ont laissé des textes d’une audace théologique et philosophiques tout eckhartienne ? Et c’est d’ailleurs du fait de leur difficulté que ces textes puissants demeurent aujourd’hui encore inédits en français. C’est dans ce travail passionnant que s’est lancée Catherine Chalier.

En savoir plus
14,00 €
Quantité

  • Expédition sous 2 à 3 jours sous réserve de disponibilité
  • Paiement 100% sécurisé

LE MAGGID DE MEZERITCH. Ces pittoresques Rebbe de village qu’on nous dépeint, qui pourrait penser qu’ils ont laissé des textes d’une audace théologique et philosophiques tout eckhartienne ? Et c’est d’ailleurs du fait de leur difficulté que ces textes puissants demeurent aujourd’hui encore inédits en français. C’est dans ce travail passionnant que s’est lancée Catherine Chalier. Avec elle écoutons le Maggid : « L’homme doit se penser comme un Néant et oublier complètement son essence propre. Dans chacune de ses prières, il doit s’enquérir de la Présence (Chekhina) et parvenir ainsi à s’élever au-dessus du temps, c’est-à-dire atteindre le monde de la pensée, car là tout est égal, la vie et la mort, la mer et la terre. » La création du ciel et de la terre, ainsi que de tous les êtres différenciés qui la peuplent, a consisté à faire apparaître l’être à partir du Néant. Il s’agit maintenant de revenir au Néant, car le danger propre à la création vient de ce qu’il tend à oublier sa propre source. C’est pourquoi le rôle du Juste, le Tsaddiq, est faire passer l’être au Néant. Mais non pas pour s’y perdre : bien au contraire, celui qui s’unit au Néant divin – pour un bref instant – y trouve force pour agir en ce monde-ci et pour y répandre un peu de clarté.

Référence
9782845902077
Auteur
Chalier Catherine
Editeur
Arfuyen
Pages
176 p.
Format
12,0 X 18,5 X 1,6 cm
Reliure
Broché
Date de parution
23/10/2014
ISBN
978-2-84590-207-7

Nous vous suggérons aussi

Déjà vus